Ce soir on graille à la table du Colonel !

La capitale aura, dès ce mardi, un nouvel établissement où les accros de bonne viande (mais pas que!) pourront se sustenter …

 

La promesse est grande et au fur et à mesure de ma lecture, je suis de plus en plus impatiente et curieuse mais, malheureusement pour moi, pas d’annonce quant à l’ouverture.

A l’origine de cet établissement Benoit Vano, déjà bien connu à Bruxelles, épicurien et amateur de bonne viande, souhaite faire découvrir sa passion pour le terroir et ses produits.

Cette passion, on la ressent dès qu’on aperçoit la devanture, au numéro 24 de la rue Jean Stass, l’endroit est beau, réfléchi, soigné jusque dans les moindres détails (ndlr : l’amoureux, obnubilé par les viandes, en a oublié de faire des photos d’ambiance!)  : matières nobles, ambiance chaleureuse, décoration au top, cuisine ouverte, tables en bois, cuir, métal brute, étale de boucherie à l’entrée avec les salaisons qui pendent, … tout a été pensé pour créer une atmosphère à la fois chaleureuse et luxueuse avec une passion qui se ressent à chaque coup d’oeil, jusque dans la carte où une page nous apprend à situer les différentes parties du boeuf.

Je dois d’ailleurs vous faire une confession … j’y ai mangé le meilleur onglet de toute ma vie ! Rien que d’y repenser, en écrivant ces quelques mots, j’en ai à nouveau l’eau à la bouche … Une viande tellement tendre que ça en est indécent ! Et ce soir là, l’avis était unanime!

Soit revenons en à nos moutons euuuh boeufs ! Est ce que je vous ai parlé de la vitrine ? A l’entrée du restaurant se trouve une sélection de viandes de très haute qualité, maturées ou non, que vous pouvez choisir au poids. Uniquement de la viande de boeuf, issus d’élevages visités par les propriétaires afin de s’assurer de la qualité des produits et en saisir les spécificités.

Passons à table!

Pour commencer, on s’est laissé tenté par la planche gourmande : rillettes, terrine aux trois foies, … avec du bon pain et des petits beurres logotisés (classe!). Là déjà, ça commence fort … tout est fort en goût, vrai. On se sent tellement bien qu’on a l’impression de partager un moment en famille, dans la campagne avec des produits du marché et du bon vin !

 

Passons au plat de résistance : là, je vous avoue que je suis plus qu’impatiente !
L’amoureux, grand gourmand, est allé choisir une entrecôté mature de 5 semaines, presque 1kg de viande, pour moi ça sera un onglet et pour nos amis : un tartare, un burger et un faux-filet.
(ndlr : vous pouvez aussi vous faire accompagner d’amis qui ne sont pas complètement meatfriendly : au menu, une entrée avec des noix de saint Jacques, une salade et en plat une assiette de poisson)

Les assiettes arrivent, et c’est là que les sens se sont emballés : dès la première bouchée on sent que toutes les promesses sont tenues !
La viande est d’une qualité extraordinaire : fondante sur la langue, avec un peu de fleur de sel. La fondue d’échalotes aux saveurs sucrées, les petits légumes croquants et glacés au beurre ont été dévorés en moins de deux par l’amoureux qui en a même délaissé les pommes de terre grenailles, à l’ail et au poivre rose, la mayonnaise comme à la maison, … le silence installé à table pendant la dégustation, ne laissant s’enfuir que quelques onomatopées gourmandes, est la preuve que le #foodporn existe …

 

 

Je m’emballe, les mots se bousculent et j’ai dû mal à orchestrer mes idées mais une chose est certaine, j’en ai encore l’eau à la bouche et je ne cesse de recommander cet endroit à mon entourage …
Certains diront que le prix est élevé (pour 5 personnes, avec une planche gourmande, du vin, des desserts et la pièce de viande énorme de l’amoureux, nous en avons eu pour 270€) mais l’expérience en vaut largement la peine et à l’avenir je préférerai cet endroit, pour profiter du lieu et de ses produits d’exception, à d’autres dont les promesses ne sont que mirages.

Ils viennent d’ouvrir, prennent leurs marques, mais nous n’avons eu (objectivement) qu’une seule remarque à faire : le caramel de la crème brulée ne cassait pas. Mais ne vous en faites pas, nous en avons informés notre serveur, qui nous a promis que pour la prochaine fois elle craquerait bruyamment sous la cuillère !

Alors, on y retourne ?

COLONEL
24, rue Jean Stas
02 538 57 36
www.colonelbrussels.com

Voir aussi :

2
Leave a Reply

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
mohlieFoxlaw Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Foxlaw
Invité

Article sympa, ça donne très envie. J’ai faim maintenant.
Attention, le lien vers le site du Colonel a été mis en lien interne et non en lien absolu!