Pâtes aux courgettes della Nonna

Il y a rencontres qu’on fait de manière tout à fait inattendue, un siège vide lors d’un événement, la personne y prend place et on se rend compte que le courant passe : affinités, souvenirs similaires, …
On discute de souvenirs en souvenirs quand Laura, journaliste et fine gastronome, me parle d’une recette à tomber que sa Nonna lui faisait quand elle était enfant.

Depuis, cette recette me trottait dans la tête : sans l’avoir goutée je sentais les arômes me chatouiller les papilles.
En visite chez mes grands-parents, on fait un tour au potager et je repars les bras chargés de légumes.
C’était LE moment idéal pour tester la recette originale, toute en simplicité et riche en gout.

À la première bouchée, on est transporté dans les souvenirs d’enfance : un après-midi passé chez ses grands-parents, quand l’heure du repas arrive aller cueillir au potager des courgettes, ramasser quelques feuilles de menthe et du basilic, passer le pas de la porte et sentir cette odeur inimitable d’ail qui confit dans l’huile.

Pour convenir aux gouts de l’amoureux j’y ai apporté quelques ajustements mais vous retrouverez la recette de base sur le blog tenu par Laura et son mari : La cuisine à quatre mains.

Pâtes aux courgettes della Nonna


Cette recette peut tout à fait convenir à un régime alimentaire vegan : il suffit de ne pas mettre de parmesan et de coppa, les pignons de pin apportant à mon sens suffisamment de peps à la recette 🙂

Les ingrédients : (pour 2 personnes)

  • 200 gr de capellini
  • 2 courgettes
  • 6 gousses d’ail en chemise
  • quelques tranches de coppa
  • 2 cas de pignons de pin
  • 1 bouquet de menthe
  • 1 bouquet de persil
  • huile d’olive
  • sel & poivre.

 Préparation :

  • Commencez par mettre à bouillir une grande casserole d’eau salée et en même temps, dans une grande poêle (ou un wok) faites chauffer de l’huile et y ajouter l’ail en chemise (non nettoyé), bosser le feu et laisser confire tout doucement
  • À l’aide d’un spiraleur (si si je vous promets ça s’appelle vraiment comme ça) faites des spaghettis de courgette.
  • Une fois l’eau à ébullition, plongez y les capellini et on attaque le reste de la recette.
  • Ciselés finement le persil et la menthe.
  • Faites revenir légèrement les pignons de pin et ensuite faire les chips de coppa.
  • Râpez le parmesan (si vous ne l’avez pas acheté déjà râpé)
  • Quelques minutes avant la fin de cuisson des pâtes, remontez la poêle avec l’ail à feu vif et y ajoutez les courgettes
  • Égoutez les pâtes, les ajouter dans la poêle avec les courgettes.
  • Ajoutez les herbes et le parmesan
  • Il faut alors bien mélanger et il ne reste plus qu’à dresser et déguster !

Dans une assiette profonde, un peu du mélange capellini/courgettes, on ajoute les pigeons de pins, un peu de parmesan et les chips de coppa et surtout, on n’oublie pas les gousses d’ail.

C’est une recette très simple, horriblement gourmande et dont je ne me lasse pas depuis que Laura m’en a parlé…
Et, comme pour beaucoup de personnes avec des origines italiennes je présume, je dois vous avouer que ce que je préfère dans ce plat ce sont les gousses d’ail confites ! J’aurais presque envie de toutes les chiper et ne les garder que pour moi ! 😉

Voir aussi :

Leave a Reply

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des